La Cie Née d’un Doute et l’A4 – un partenariat sensible – Série de capsules d’humeur en Vals de Saintonge.

La liberté se niche dans les moindres failles ouvertes vers le dehors.
Confinés, sous couvre-feu, lieux culturels fermés, interdiction de se rassembler dans l’espace public. Nous nous trouvons privés d’un essentiel : rêver ensemble, ressentir ensemble.
Ces capsules d’humeur n’ont pas vocation à remplacer le vivant, le cœur battant du spectacle.
Elles naissent de la nécessité du lien, et du dialogue profondément humain entre la Cie Née d’un Doute et l’A4, opérateur culturel en Vals de Saintonge.
Elles sont un petit geste, comme les cailloux blancs du Petit Poucet pour nous mener jusqu’à la porte du théâtre…
Elles disent un bout de notre histoire avec un territoire, ses habitants, ses acteurs…
Notre désir aussi de continuer à habiter l’espace, les lieux publics, à questionner notre rapport aux lignes qui nous entourent, nous contiennent, nous guident.
La main tendue par Céline Bohère et l’A4 à ses spectateurs, à travers la proposition artistique de la Cie Née d’un Doute, ouvre une fenêtre par laquelle s’engouffre une altérité.
Nous croyons que recevoir la pensée de l’autre, c’est grandir, c’est aimer, c’est vivre.
Nous croyons que prendre des risques c’est aussi la seule chose qui nous permet de rester debout.

La Cie Née d’un Doute

Capsule 1 – Abbaye en escalier